Page publique
www.chatenoy.fr
http://www.chatenoy.fr/public/perso/img-r52-a39.jpg

sous menu
LA COMMUNE
► Accueil
► Le Conseil Municipal
► Compte-rendu CM
► Salle Polyvalente
► Histoire
► Châtenoy Info
► ''Villes et Villages étoilés''
► Photos
► Revue de presse
► Cimetière
► Informations

calendrier
Mois précédent Décembre 2017 Mois suivant
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.chatenoy.fr/public/img/loupe.gif

''Villes et Villages étoilés''


 

La commune a été labélisée en 2012.

 


 

L’éclairage public et la pollution lumineuse

Lutter contre la pollution lumineuse, c’est protéger l’environnement nocturne et réaliser des économies d’énergie

 L’éclairage public, une part importante de la FACTURE ENERGETIQUE D’UNE COMMUNE FRANCAISE

48% de l’électricité consommée

23% du coût de la facture énergétique globale

(Source ADEME)

 ► Selon l’ADEME, chaque kWh consommé pour l’éclairage public en France rejette, en moyenne, l’équivalent de 109g de CO2 (soit l’équivalent du rejet d’une voiture performante actuelle parcourant un kilomètre).

 

L’éclairage des espaces publics en France, UN PARC VIELLISSANT :

40% des luminaires ont plus de 25 ans

30% du parc d’éclairage public est encore équipé de lampes de type « ballons fluorescents » fonctionnant aux vapeurs de mercure

Taux de renouvellement spontané : 3%/an

 

Sur-éclairer : un moyen dissuasif et efficace pour la SECURITE DES BIENS ET DES PERSONNES ?

Aucune étude n’a montré que l’éclairage des rues avait un effet significatif sur la réduction de la criminalité

80% des cambriolages ont lieu durant la journée

 En revanche, l’extinction nocturne permet :

Une diminution des rassemblements nocturnes (attroupements, discussions animés, etc.)

Une réduction des dégradations (tags, détériorations du mobilier public, etc.)

 L’impact de l’éclairage sur la SECURITE ROUTIERE

Aucune démonstration n’est faite que l’éclairage améliore la sécurité routière

La vitesse de conduite s’adapte aux conditions de visibilité. Dans les zones non éclairées, les automobilistes roulent moins vite.

Lorsque la route est éclairée, les accidents sont plus nombreux et plus graves. L'éclairage apporte un sentiment de sécurité qui incite le conducteur à accélérer.

 

LA POLLUTION LUMINEUSE désigne la dégradation de l’environnement nocturne par l’émission de lumière artificielle entraînant des impacts importants sur les écosystèmes (faune et flore) et sur la santé humaine suite à l’artificialisation de la nuit.

 

Les INSECTES s’agglomèrent autour des lampadaires et sont sur-prédatés. La lumière est un piège fatal pour la plupart des espèces, c’est la deuxième cause de mortalité après les pesticides.

Les AMPHIBIENS voient leur métabolisme et leur reproduction affectés par la lumière artificielle. Ayant besoin d’obscurité pour chasser ou se reproduire, ils fuient les régions éclairées, voire disparaissent de certaines.

Les OISEAUX nocturnes sont attirés par l’éclairage des routes et percutés par les véhicules. Les oiseaux migrateurs, peuvent être attirés par l’éclairage des communes et leur voyage s’en trouve inutilement et dangereusement rallongé.

L’HOMME, comme tout animal diurne, a besoin du noir pour dormir et se reposer. La lumière artificielle diminue la sécrétion de mélatonine, une hormone produite par les organismes de tous les MAMMIFERES contrôlant notamment les rythmes circadiens (cycle de successions des phases d’éveil et de sommeil). Cette perturbation peut favoriser la fatigue chronique, une dépression et un risque accru de développement de certains cancers.

L’HOMME est privé de la possibilité d’observer le ciel étoilé, masqué par le flux lumineux.

 

Eclairer QUAND C’EST NECESSAIRE

Est-il nécessaire d’éclairer la voie publique de la même manière tout le temps ?

  L’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit est une action économe, facile à mettre en place et contribuant au maintien de l’alternance jour/nuit.

  

Une horloge astronomique calcule, à partir d’informations géographiques et temporelles, la position du Soleil et détermine les instants d’allumage et d’extinction de l’éclairage public. Cette technologie permet d’éviter les problèmes de fiabilité que rencontrent les minuteries (imprécisions) ou les interrupteurs crépusculaires (baisse de luminosité en cas d’intempéries, salissures…)

Des régulateurs réducteurs de tension permettent de diminuer la puissance aux heures de faible fréquentation.

 Extinction et RESPONSABILITE DU MAIRE ?

L’éclairage public n’est pas obligatoire. Le cadre législatif français attribue au maire, au titre de ses pouvoirs de police, la responsabilité du service public d’éclairage extérieur des espaces publics qui ont vocation à être utilisés la nuit. Il appartient au maire de décider quel espace doit recevoir un éclairage artificiel ou non.

Une signalisation efficace d’un danger connu, même non éclairé, rend l’accident imputable aux imprudences de l’usager.

 Au 1er mars 2014, 41 communes sur 69, soit 59% des communes du territoire du Parc, éteignent leur éclairage public au moins cinq heures au cours de la nuit (carte consultable sur le site internet du Parc). Une réduction moyenne de consommation allant de 30 à 40% est observée dans les communes engageant une démarche d’extinction nocturne.

 Un exemple concret : La commune de Champcueil a réalisé une économie d’énergie de 48% sur le poste d’éclairage public entre 2009 et 2013, suite à la réalisation de travaux de rénovation et à la mise en place de l’extinction de l’éclairage à raison de 5 heures par nuit. Sa consommation électrique liée à l’éclairage public est passée de 245 844 à 128 127 KWh.

 Eclairer avec LA JUSTE QUANTITE NECESSAIRE

Il est primordial d’être vigilant sur le choix du type de lampe, de sa puissance, de la hauteur des luminaires et de leur espacement.

 ► Tenir compte de l’efficacité des lampes et de leur rendement lumineux : ne pas confondre puissance électrique d'une lampe (en watt) et quantité de lumière produite (en lumens). L'efficacité d'une lampe s'obtient en divisant le nombre de lumen par la puissance en watt (lm/W). Plus le chiffre obtenu est grand, plus la lampe est efficace.

 ► Privilégier le jalonnement lumineux plutôt que de chercher à avoir des rues sans points noirs. Si l’éclairage des zones à risques se comprend, une homogénéité de l'éclairage sur les voies secondaires et résidentielles n’est pas indispensable. En jouant sur la hauteur des lampadaires, il est possible, avec des lampes performantes, d’avoir un écartement moyen de plusieurs dizaines de mètres.

 Eclairer avec LES BONS LUMINAIRES

Aucune lumière ne doit être émise au-dessus de l’horizontal afin de ne pas projeter de la lumière vers le ciel

Lampe avec ampoule encastrée et équipée de réflecteurs ou de miroirs ovoïdes

Luminaire avec vitrage plat et transparent

Toujours éclairer du haut vers le bas

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

OBLIGATION D’EXTINCTION des façades, bureaux et vitrines

A partir du 1er juillet 2013 : les bureaux, bâtiments et façades économisent leur électricité

 L’arrêté du 25 janvier 2013 encadrant la durée de fonctionnement de l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins et des façades de bâtiments est entrée en vigueur à partir du 1er juillet 2013.

 L’arrêté prévoit les dispositions suivantes :

Dans votre rue… les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition doivent être éteintes entre 01h00 et 07h00 du matin. Toutefois, elles peuvent être éteintes une heure après la fermeture lorsque l’activité se poursuit après 01h00 du matin et allumées une heure avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce avant 07h00 ;

Dans votre commune… les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 01h00 du matin et ne pourront être allumés avant le prochain coucher du soleil.

Dans votre entreprise… la lumière de votre bureau sera éteinte au plus tard une heure après avoir quitté les locaux.

 Pour les façades et les vitrines des magasins, des dérogations peuvent être accordées par le préfet les veilles de jours fériés chômés, pendant la période de Noël, ainsi que lors de manifestations locales définies par arrêté préfectoral et dans les zones touristiques d’affluence exceptionnelle ou d’animation culturelle permanente définies par le Code du travail.

 C’est immédiat

Cette mesure est en application depuis le 1er juillet 2013.

C’est efficace

La réduction annuelle d’électricité consommée est équivalente à la consommation de 750 000 ménages, soit une économie d’environ 200 millions d’euros et le rejet de 250 000 tonnes de CO2 évité.

C’est obligatoire

Des contrôles seront effectués par les maires et les préfets. Suite à une mise en demeure non suivie d’effets, le contrevenant qui ne respectera pas ces limitations s’exposera à une amende d’un montant maximum de 750 €.

Commune de Chatenoy 77 - Tous droits réservés. http://www.chatenoy.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter ImaWeb  &  A GE D I